Margaux Leclerc

Margaux Leclerc, lycéenne, a toujours cherché à partager des émotions à travers des créations. Très tôt, la lecture puis l’écriture prennent une grande place dans son quotidien.

Plus jeune, Margaux prit des cours d’arts plastiques et le dessin reste, pour elle, un plaisir libérateur. C’est en vivant le confinement qu’elle va se consacrer à ce projet.

Résumé du livre :
Dans ce roman, Lilas se sert de la peinture pour extérioriser ses agitations, qu’elle a du mal à exprimer simplement. Elle se questionne beaucoup sur la notion de liberté, très importante pour elle, notamment à travers ses relations amoureuses.
Jeune peintre parisienne, Lilas est animée par les
mouvements de son pinceau. Lors d’un rêve étrange, elle est arrachée à sa vie terne et rencontre une nouvelle fois l’homme de ses souvenirs éclatants. Celui-ci l’obsède au point d’être l’unique objet de ses peintures. Lilas se livre éperdument aux bras de son délire. Sa vie n’est plus qu’un sombre flot incessant, dont le ressac de chaque vague rapporte l’image de son ancien amour. Comment se libérer du passé qui la retient ?
Grâce à sa mère, qu’elle a longtemps reniée, la rencontre va avoir lieu et c’est à Rouen qu’ils vont enfin se retrouver.
Cet amour sera-t-il à la hauteur de ses attentes ? Lilas apprend, grâce à sa meilleure amie Juliette, les plaisirs d’une jeune femme. Ce qui l’ouvrira à la rencontre d’Oscar, caissier et photographe. Un autre jour dans un parc, le hasard l’emmènera à nouveau à la rencontre de cet homme, comme s’ils se connaissaient depuis toujours. En quête de légèreté, Lilas parviendra à s’épanouir ailleurs, loin de tout ce qu’elle a connu. Elle s’en va vers son avenir. Ils se délectent de la nouveauté, goûtent et embrassent leur bonheur.

Les Éditions Sydney Laurent