Synopsis de l’album BD :

Les larmes de Cluny

Pourquoi à Cluny, dès la Révolution de 1789, et ce durant vingt-cinq ans, s’est-on acharné à détruire une des plus belles et puissantes abbayes de l’Europe? Une Abbaye dont la renommée de la communauté monastique avait rayonné pendant des siècles sur le monde chrétien.
Un homme, un contemporain, sidéré, s’est assis en haut des vestiges de l’escalier qu’empruntaient, autrefois, les foules de pèlerins. Pauvres hères et seigneurs s’y retrouvaient, hommes, femmes et enfants, tout un peuple bouleversé qui cherchait la protection de Dieu et des moines. Réfugié dans un bistro, devant une bouteille de vin blanc, l’homme essaye de comprendre les causes d’un si grand malheur.  Par la magie du miroir sur le mur, les personnages du passé vont emporter l’homme dans un autre espace-temps. Guidé par une Sibylle, il va rencontrer des personnages inattendus, et, dans sa quête de sens, découvrir que derrière le Diable, se cache le désespoir d’une déesse grecque pleurant la mort d’un autre dieu: le dieu Pan, le dieu de la Nature.

Y aurait-il là une nouvelle explication de la destruction de l’Abbaye de Cluny ?

Philippe Borrini

Comédien, dramaturge, metteur en scène, écrivain, il cultive son jardin à Chapaize.

 Il ne cesse d’interroger en liberté le verbe des poètes et la parole des écrits. Il est potier par intermittence pour écrire ses bols polar et ses bols poème.

Philippe Borrini présentera avec Marie Galle, en avant première, la BD dont le titre est  « Les larmes de Cluny ». Cet album est le développement du spectacle « Rire jaune avec le Diable » adapté du livre de Pierre Molimard. Cette aventure littéraire est le deuxième volet de sa trilogie sur Cluny.

Les dessins sont de Marie Galle et le scénario de Philippe Borrini, édition Comme un lézard à Ferney Voltaire.

.